La Fédération congolaise de football association (Fecofa) ne cesse d’entretenir le flou autour de la succession du sélectionneur français Patrice Neveu dont le contrat est arrivé au terme à la tête des Léopards.


A cinq mois du début des éliminatoires de la CAN 2012, on ne connaît toujours pas le nom du nouveau sélectionneur des Léopards de la RDC. La Fecofa continue à entretenir un flou sur l’avenir de Patrice Neveu dont le contrat est arrivé à échéance depuis quelques jours.

Qui succédera à Patrice Neveu à la tête du staff technique des Léopards ?

La question est sans réponse à cinq mois du premier match de la sélection congolaise en éliminatoires de la CAN 2012.

Selon le calendrier rendu public par la CAF après le tirage au sort, la RDC doit recevoir le 5 septembre au stade des Martyrs à Kinshasa le Sénégal.

A la Fédération congolaise de football association (Fecofa), rien ne filtre sur le nom du successeur de Patrice Neveu dont le contrat est arrivé à échéance depuis le 10 mars. Absente, deux fois de suite, de la phase finale de la CAN, la RDC doit, pourtant, vite se remettre au travail afin de mettre sur pied une équipe capable de rivaliser avec les grandes équipes du continent.

 

Travail d’hercule

Le temps semble jouer contre la RDC qui a pris beaucoup de retard par rapport à ses principaux concurrents dans son groupe que sont le Cameroun et le Sénégal.

Le Cameroun qui est qualifié pour la Coupe du monde en juin-juillet 2010 en Afrique du Sud dispose déjà d’une équipe compétitive. Le Sénégal a, quant à lui, commencé à rebâtir une nouvelle équipe après son élimination de la campagne couplée de la CAN et du Mondial 2010.

A ce jour, les Lions de la Teranga semblent déjà prêts à rugir à nouveau. La victoire (2-0) obtenue en match amical en mars courant contre la Grèce l’a bien démontré.

C’est au nouveau sélectionneur que reviendra la responsabilité de mettre sur pied un programme de préparation qui tienne compte de la situation particulière de la sélection congolaise.

Il n’aura pas la tâche facile, car l’équipe est en pleine reconstruction après les deux échecs de 2008 et 2010. Elle a besoin du sang neuf pour un nouveau départ.

Le successeur de Patrice Neveu devra notamment procéder à la détection de nouveaux talents susceptibles de renforcer l’ossature. La RDC dispose d’un grand vivier au pays comme à l’extérieur où plusieurs jeunes évoluent dans des équipes de premières en Europe.

Le calendrier Fifa ne prévoit qu’une seule date, au mois d’août, pour la répétition avant le début des éliminatoires au mois de septembre.

 

Spéculations…

 

La Fecofa observant un silence, l’heure est aux spéculations dans l’opinion. La première option était de confier l’équipe première à Santos Muitubile qui a réussi à remporter avec les Léopards locaux la première édition du CHAN.

Le tirage au sort ayant mis dans le même groupe la RDC, le Cameroun et le Sénégal semble avoir refroidi cette piste. On veut privilégier, à nouveau, une piste menant vers un entraîneur expatrié.

Plusieurs noms sont évoqués notamment ceux des Français Elie Baup et Jacques Santini. La Fecofa devra prendre une décision définitive avant le mois de juillet 2010.

 

Aimé Katumba/Le Potentiel