La tenue de l’Assemblée générale extraordinaire de Daring Club Motema Pembe (Dcmp) pour désigner comblé le vide dans le poste du président du comité de direction, tarde à se tenir alors que l’équipe est à neuf jours de son entrée à la coupe de confédération.

Dans quelque neuf jours, Daring Club Motema Pembe entre en compétition africaine. Son premier match, il le livre contre le club centrafricain des Anges de Fatima. Et le match retour a lieu deux semaines plus tard à Bangui.

Pour le moment, le club des Immaculés est à Matadi où il participe à la phase préliminaire de la 15è édition du championnat national de la Linafoot.

Hier, à l’issue de l’avant-dernière journée, il a battu l’équipe de Babeti ya sika de la province de l’Equateur. Il ne reste plus que l’ultime et décisif match de ce samedi 6 février contre le club local de Tout Capable Elima.

On se rappellera que ce dernier l’avait battu à plate couture (3-0) en match d’ouverture. Une défaite qui avait sérieusement choqué le moral des Immaculés. Au classement de la poule de Matadi, Tout capable Elima est premier et compte 15 points (le maximum de points) acquis en 5 matches qu’il a tous gagnés tandis que Daring Club Motema Pembe est deuxième avec 12 points acquis en 5 sorties également dont il a perdu une.

C’est tout dire que le dernier match sera capital pour le Dcmp. S’il le perd encore une fois, les Immaculés diront adieu à la 15è édition de la Linafoot. Il faut qu’il le gagne absolument pour qu’il espère se qualifier soit au goal-différence soit comme meilleur deuxième.

Selon des informations en notre possession, tout le monde sur place (y compris le gouvernorat de province) se serait investi pour que Tc Elima soit qualifié à tout prix. On raconte même que tous les moyens sont bons pour arriver à cette fin. Comprenne qui pourra !

 

Les Daringmen désemparés et inquiets

 

Mais à l’allure où tournent les choses dans ce club, les Daringmens ont des raisons d’être désemparés et inquiets. Tout d’abord, Antoine Musanganya le pressenti président hésite toujours à se prononcer clairement malgré sa bonne volonté. Ses conditions pour accéder au fauteuil présidentiel du Dcmp demeurent dont l’une d’elles est d’avoir au sein du comité trois ou quatre personnes de la trempe de Tatu Hilaire. Ensuite, Tatu Hilaire semble avoir répondu favorablement à l’appel lui lancé par des Immaculés conscients pour revenir aux affaires.

Dans notre édition de vendredi 26 janvier dernier, nous avions titré sur cinq colonnes : « Antoine Musanganya et Hilaire Lumbaie se rencontrent ce week-end à Kinshasa pour sauver Daring ». Et dans l’édition du lendemain, nous ajoutions que dès qu’il aura atterri samedi à Kinshasa, Tatu Hilaire prendra le chemin de Matadi le dimanche matin pour apporter un réconfort moral aux joueurs. Ces derniers en étaient informés.

Malheureusement, on n’a vu à Kinshasa ni Musanganya ni Hilaire. Au téléphone, le premier est soit toujours pris et promet de rappeler sans le faire soit il ne raccroche pas. Le second ne dit rien, ne fais rien. Il est toujours en Europe.

Sur internet, nous lui posons la question de savoir ce qui se passe exactement, mais la réponse n’est jamais là. Quelques-uns de ses proches que nous avons contactés affirment qu’il sera à Kinshasa sans dire avec précision à quelle date.

 

Entre-temps, nous (à L’Avenir) en payons le pot cassé. Nous recevons des tas de coups de fil des Immaculés qui nous traitent de « menteurs » pour avoir donné des informations qui ne se réalisent pas, informations que nous avons pourtant recueillies à la source.

 

L’AGEE se fait toujours attendre

 

Quant à l’Assemblée générale élective, elle se fait toujours attendre. Les postes vacants du comité n’ont jamais été pourvus. Si bien qu’à neuf jours de l’entrée en compétition africaine, le club de Dcmp n’a toujours pas un président officiellement élu qui puisse prendre officiellement les rênes du club.

Toute cette situation doit bien interpeller les Immaculés qui doivent prendre à cœur l’organisation de leur formation qui va très bientôt représenter la République démocratique du Congo en compétition africaine. Conseils tout à fait gratuits !

Tiré du Journal "L’Avenir"