A l’occasion de la journée nationale des sports, célébrée le 23 janvier de chaque année, le ministre de la jeunesse et des Sports a prôné l’immortalisation des valeureux-sportifs congolais qui ont ramené le titre à la Rdc.

 

Le ministre de la jeunesse et des Sports, Patrick Sulubika Matchembela, a plaidé, samedi pour l’immortalisation des vaillants anciens sportifs congolais qui ont apporté des coupes et des médailles à la République Démocratique du Congo.

Dans un message lu à l’occasion de la journée nationale des sports, célébrée le 23 janvier chaque année depuis 1968, il a indiqué qu’en ce moment où « le pays  prépare à commémorer les 50 ans de son indépendance, le devoir de mémoire oblige à les immortaliser pour leur témoigner notre reconnaissance ».

Le bel exemple des aînés et parents doit contribuer à la création d’un nouveau contexte, favorable à l’insertion sociale et professionnelle des jeunes sportifs, a-t-il ajouté.

Selon le numéro un du sport congolais, le rappel de cette date du premier sacre des Léopards football en 1968, doit être compris comme une occasion de se débarrasser de tout comportement répréhensible et d’éviter de servir des intérêts égoïstes.

Quand un peuple est uni, a-t-il souligné, rien ne saurait ébranler sa détermination à surmonter tous les obstacles étant donné que la jeunesse congolaise a pris l’engagement de faire triompher les nobles idéaux de paix de tolérance, de démocratie et de patriotisme.

 

Tiré de l'Acp par Hygin Mandiangu